Prologue


En réalité, il y a deux Images Bibliques de Dieu l'une, l'image spirituelle créée «Au commencement» avec le Ciel : c'est l'Ange, l'autre, créée plus tard, et que sa constitution relie à la fois à l'esprit et à la matière : c'est l'Homme, Genèse II 7.

Ils furent tous deux créés à l'image de Dieu, car Dieu ne peut créer qu'à partir de ce qu'il connaît, c'est-à-dire Lui-même.

Son image, est actuellement, selon la Foi catholique, celle d'un Dieu en 3 Personnes égales et distinctes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui sont tous et à la fois un seul et même Dieu.

Les images des 3 Personnes Divines, Père, Fils, Saint Esprit, constituent donc l' Ensemble Trinitaire qui comporte 7 sous-ensembles.

En désignant l'Ensemble Trinitaire par (abc), les 7 sous-ensembles sont :

(a) (b) (c) (ab) (ac) (cb) (abc)

L'ensemble (abc), qui figure les 3 Personnes, Père, Fils, Saint-Esprit, est aussi classé avec les 6 premiers sous-ensembles, où, à la 7ème place, il s'ajoute, parce que tout ensemble est sous-ensemble de lui même.

Par contre le 8e sous-ensemble, le neutrlno, Ø, décrit par la Physique dans l'univers de matière, n'existe pas dans l'univers spirituel décrit par la théologie.

Ainsi sont dénombrés mathématiquement les 7 anges de la Première Hiérarchie, la plus proche de Dieu, celle des Séraphins, qui reflètent, adorent et louent l'ensemble trinitaire.

La définition de Dieu par la Foi Catholique est donc exacte puisque, utilisée par la logique de la Théorie des ensembles, elle permet de la mathématiser, et de dénombrer les 7 anges les plus proches de Dieu.

Mais pourquoi cette fin incompréhensible  : «qui sont tous et à la fois un seul et même Dieu», sacralisée par son nom : Mystère de la Sainte Trinité. Car, il semble évident qu'il y a Mystère : les 3 Personnes ne peuvent pas être toutes et à la fois un seul et même Dieu.

Mais, en fait, il n'y a pas vraiment Mystère, mais CONFUSION entre l'Image de Dieu, dans le Temps, et Son Modèle, dans l'Eternité. Car, La Foi Catholique décrit l'image de Dieu dans le temps, tandis que La Sainte Trinité est le modèle de Dieu dans l'Eternité.

Pour éviter la confusion, il faudrait remplacer «tous et à la fois» précision incompréhensible pour définir la Sainte Trinité - par éternellement qui situe le modèle dans l'Eternité.

La Définition Catholique deviendrait alors : Dieu est en 3 Personnes égales et distinctes, le Père, Le Fils et le Saint-Esprit, qui sont éternellement Dieu Lui-même.

Alors, plus de Mystère : on comprend que si les 3 Personnes sont bien toutes et à la fois un seul et même Dieu, c'est parce qu'elles le sont éternellement.

Historiquement, une contestation s'est élevée : le septième Séraphin qui porte les 3 Images de Dieu a, pour ce motif, prétendu être son égal. La suite va être contée.

Dieu éternel et tout puissant, avait l'alternative de créer ou non cette image : un seul Dieu en 3 Personnes, égales et distinctes.

Après l'option positive de créer, choisie par Dieu, l'inverse, l'enfer, l'option négative devenue virtuelle, reste éternellement disponible pour l'ange image de Dieu, le Séraphin Lucifer, qui voulut s'opposer à la volonté de Dieu.

En effet, si, normalement, les anges de la première hiérarchie, les 7 Séraphins, adorent et louent la Sainte Trinité, le Séraphin le plus semblable à Dieu, refusa, à ce titre, d'adorer, dans le Futur, Jésus dont le sacrifice éleva l'Homme à un niveau supérieur à celui des Anges.

Lucifer devint Satan lors de sa chute en enfer, où il fut précipité par l'Archange Michel dont le nom Quis ut Deus, «qui est comme Dieu», s'oppose à l'option négative en laquelle Lucifer avait, selon l'Apocalypse de Jean, entraîné avec lui, le tiers des anges et dont le motif serait son refus d'adorer, dans le futur, le Verbe incarné, Jésus-Christ.

Dieu, sachant que le premier homme, Adam, image de Dieu selon la Bible, pouvait, lui-aussi, adopter par orgueil l'option négative, qui le ferait tomber en enfer, remplaça cette option par celle du fruit défendu, qui ne comporte pas cette chute en cas d'option négative.

Dans ce but, pendant le sommeil d'Adam, à partir de son corps, Dieu créa sa femme, Ève, avec qui Adam pouvait reproduire leur image, et installa le couple dans un jardin, où Il lui interdit de manger le fruit défendu.

Tentée par Satan, qui lui disait «ensuite vous serez comme des Dieux» Ève cueille le fruit, le partage avec Adam, et ils le mangèrent. Mais ce fut une Heureuse Faute, la Felix Culpa de Saint Augustin.

Car, Adam et Ève perdirent ainsi leurs privilèges préternaturels, la science infuse, et surtout l'immortalité qui les préservait de la chute en enfer.

En effet, celle-ci auraient empêché Ève de commettre, avec Adam, l'Heureuse Faute, puis d'avoir la gloire d'en être rachetés, pour avoir dans leur descendance, préservée du Péché Originel, la Vierge Marie, Mère de Jésus, le Sauveur des Hommes.

Vrai Dieu et Vrai Homme, Jésus a réalisé partout sa mission de Sauveur, en descendant même aux Enfers, d'où il délivra les Hommes disparus sans péché mortel, et parmi lesquels, assurément, figurent Adam et Ève, acteurs lointains, mais décisifs de Son Incarnation, devenue possible grâce à l'Heureuse Faute, d'abord commise par Ève, en qui Dieu créa l'Ancêtre de Sainte Marie, Mère de Dieu.


************


Résumé

Dieu pouvait créer ou non son image, l'Homme et il choisit de le créer comme l'affirme la Bible dans La Genèse :

Chapitre 1, 26. Puis Dieu dit «Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance» Dieu donc créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu.

Image de Dieu, le premier homme est nécessairement, comme Dieu, devant l'alternative de créer ou non l'image reçue.

En effet, l'option négative, l'inverse du choix de Dieu, existe réellement puis qu'elle a été adoptée par le plus beau des anges Lucifer, qui espérant se substituer à Dieu fut précipité dans l'Enfer, Le Négatif, par l'archange Michel au cri de «Quis ut Deus ?».

La conclusion de ce texte propose une illustration de l'Alternative Originelle

 

************


Suite



Copyright © Image de Dieu 2012-2015